"C'est quoi la France ? C'est qui Jeanne d'Arc" - 8 mai 2012

Discours prononcé le 8 mai 2012 lors des fêtes johanniques à Orléans



Faustine : « Monsieur le Maire, c’est quoi la France ? Et c’est qui Jeanne d’Arc ? »


C’est quoi la France ? C’est qui Jeanne d’Arc ?

Je vais essayer de t’expliquer. Ce que je sais. Ce que je crois.

Tu vois, la France c’est une géographie. Tu sais, la carte de la météo.

Ce sont des paysages aussi - très variés. Avec nos villes, nos villages, nos châteaux, nos clochers. C’est beau. Parfois défigurés.


Mais la France, c’est autre chose. C’est une histoire – longue – 2000 ans ;

tu te rends compte ! Ce sont les images que tu vois dans tes livres d’école :

Saint-Louis, François 1er, Henri IV, Louis XIV, Napoléon, de Gaulle.

Ce sont des artistes, des poètes, des savants, des écrivains, des militaires.

Tout une foule de personnages illustres ; il y en a tellement.

La France est riche de ses talents.


Mais la France, c’est encore autre chose. La France, c’est un peuple.

Tu connais Astérix ? Et bien, c’est un peu cela : frondeur, batailleur, rarement content, il râle souvent.

Mais c’est un peuple travailleur, créatif, généreux, intelligent.

Tu sais, il est capable de faire de très grandes choses. Il faut juste l’aimer.

Mais comment te dire ? La France, c’est plus que cela.

La France, c’est une idée.

C’est écrit au fronton des Mairies : « Liberté, Egalité, Fraternité » ça sonne bien.

La France c’est une unité en même temps que la diversité.

C’est plus difficile à comprendre !


Et puis la France, c’est davantage encore.

La France c’est une alliance. Je vois que là tu ne comprends plus c’est vrai c’est abstrait et pourtant essentiel.

Parce que dans sa longue histoire, notre pays s’est construit autour d’une alliance.

Alliance entre le peuple et Le roi. Aujourd’hui, c’est un Président.

Par exemple, c’est Jeanne d’Arc, fille du peuple qui va chercher le Roi, Charles VII et le conduire à Reims pour être couronné.


C’est de Gaulle quand il décide que les Français eux-mêmes choisiront leur Président.


Mais cette alliance est aussi tragédie. Parce que le Roi, parfois abandonne le peuple.

Alors Jeanne d’Arc monte sur le bûcher. Et l’histoire finit mal. Le peuple est en colère. Il gronde. Il fait des révolutions. Le roi finit sur l’échafaud.


C’est aussi cela la France. Une France des luttes. Avec ses guerres civiles et ses guerres de religion, puis les luttes ouvrières ou sociales car les Français ont souvent le sentiment de l’injustice.

Il faut y prendre garde.


"La France est une résistance"

Et puis, la France est une résistance.

Si notre pays a parfois agressé ; le plus souvent, il s’est surtout protégé. Amputé, envahi, occupé, il a connu les heures sombres. 1815, 1870, 1940. Et son cortège de honte et de gloire. La France est tout à la fois. Il faut le savoir. De cela, je veux garder les soldats de l’an II et ceux de Verdun ; l’Armée des Ombres, celle de Leclerc et celle de Jean Moulin.


Tout cela, j’espère que tu l’apprendras.

Mais, il y a encore autre chose ; ce que l’on n’apprend pas.

C’est une foule lors d’une victoire en football qui scande et 1 et 2 et 3.

C’est une foule aussi qui va de la Bastille au Trocadéro.

C’est une nostalgie partagée quand tu entends une chanson qui tout le monde connaît. C’est un drapeau qui claque au vent dans la froidure et le silence d’un 11 novembre.

C’est une musique qui commence par « Allons Enfants… et quand tu l’entends tu as la chaire de poule.


La France c’est cette foule devant sa cathédrale, c’est ce soir ici à Orléans,.


Faustine : « Monsieur le Maire, puisque tu parles de ce soir, c’est qui Jeanne d’Arc? »


Jeanne d’Arc, c’est tout cela à la fois.

C’est le peuple de France ; c’est toi.

C’est une résistance, c’est une alliance.

C’est un destin, c’est une tragédie, c’est une conscience.


Et ce soir, petite fille, c’est un étendard.



Serge GROUARD